War in the Heavens

Disparitions à Pandemonium - Partie 1

Disparition d'un jeune noble Hazat

Alors que nous nous trouvons encore sur Mars, la Señora Lucinda Maria Justus de Hazat demande à son cousin Aguélirès Murfès Justus de Hazat de s’occuper d’une affaire de famille. Elle a en effet perdu le contact avec le jeune Eduardo Filipo Justus de Hazat qui se trouve sur Pandemonium, planète sous domination Decados et en proie à un véritable chaos géologique si ce n’est autour de sa seule ville habitable nommée le Moyeu. Asheron Vorium, Alexander Xercès, et moi-même, Dorian Hawkmoon, décidons de l’accompagner. Dame Lucinda nous précise que nous pourrons prendre contact sur place avec Don Marchenko Catilla Arronto Justus. Avant de partir à bord de notre vieux vaisseau, Lucinda et Tibaldo Rodrigo Justus de Hazat nous ont fait la surprise de nous offrir un nouveau vaisseau bien plus grand et confortable, disposant même d’un système d’armement et d’un ingénieur Gannok à bord, Rocket.

Le voyage se déroule sans incident et près d’un mois plus tard nous atterrissons à l’astroport du Moyeu où nous nous rendons directement auprès de Don Marchenko dans le domaine Hazat. Il nous apprend que le jeune Eduardo est arrivé sur Pandemonium il y a environ 3 mois et qu’il a disparu depuis 2 mois, mais nous dit de ne pas nous en inquiéter, la vie du jeune noble étant bien agitée. Il ne semble pas l’apprécier, le qualifiant même de petit morveux débarqué sur Pandemonium pour le remplacer, et ajoute qu’il a été dans le passé en opposition avec le père d’Eduardo. Eduardo demeurait dans une maison du domaine Hazat réservée aux invités. Nous la fouillons minutieusement avec l’autorisation de Don Marchenko mais bien que ses affaires n’aient apparemment pas été déplacées nous ne trouvons rien d’intéressant. Nous vérifions à l’astroport qu’Eduardo n’apparaît pas dans les registres des départs.
Nous poursuivons notre enquête auprès de la milice du Moyeu. Les miliciens sont débordés et la disparition d’Eduardo ne leur a pas été rapportée. Un officier de la milice nous apprend que les disparitions se sont multipliées depuis quelques mois. Toutes les Grandes Maisons sont touchées, les disparus étant principalement de jeunes nobles aux vies agitées, et la milice n’a donc pas mené d’enquête à ce sujet car il y a trop à faire avec les affaires courantes pour s’inquiéter de jeunes nobles aventureux. L’officier nous fournit une liste de disparus dont il a connaissance : Rosa Camillando, une fille de bourgeois, Myriam Decados, fille de Shaundilla Borgia Decados, Marie Anne Maï Kwhu Alexandra Li Halan, Youssef Aroun Al Malik et un Aurige du nom d’Elian Voss.
Nous rendant à la maison de Guilde Aurige, l’Intendant, bien que peu accueillant, accepte de nous donner l’adresse d’Elian Voss dans le quartier des hommes libres en précisant que cela fait des semaines qu’il ne se présente plus à son poste de travail. Une fois dans ce quartier de classe moyenne, la porte de l’appartement étant fermée, Rocket le Gannok escalade avec agilité la façade et casse un carreau de fenêtre pour pénétrer à l’intérieur. Le bruit du verre brisé attire l’attention d’un voisin de palier qui ouvre sa porte pour voir ce qui se passe. Il nous dit juste qu’il a vu Elian Voss pour la dernière fois il y a quelques jours seulement avant de refermer sa porte. Rocket nous ouvre la porte de l’appartement de Voss de l’intérieur et nous nous rendons compte rapidement qu’une bagarre probablement entendue par les voisins a dû se dérouler ici. Nous trouvons juste quelques notes de Voss dans un carnet où il notait notamment ses rendez-vous, mais ces notes s’arrêtent il y a plusieurs jours. Xercès retourne seul s’entretenir avec le voisin méfiant et parvient à lui en faire dire davantage sur la disparition de Voss. Il confirme la bagarre dont il a entendu le bruit au cours de laquelle des hommes ont enlever Elian. Par peur de représailles il est resté discret et n’a pas vu le visage des hommes. Mais il a remarqué un symbole ressemblant à un poulpe sur le vêtement d’un agresseur. Selon lui Elian n’avait pas l’air de connaître ces hommes.

Nous nous demandons si ce symbole est lié à un gang du Moyeu ou à un éventuel culte lié aux multiples ruines de Pandemonium qui refont surface à chaque tremblement de terre. Nous décidons alors de nous rendre le lendemain à la Guilde des Eclaireurs qui organise des excursions sur nombres de ruines dans les zones inhabitables de la planète, ainsi que dans le bas-quartiers pour nous renseigner sur les gang locaux.

Comments

EskatonicMonk EskatonicMonk

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.